26mars

Concours international de piano : Maria Khokhlova, une virtuose russe

| Vue(s) (587) |

Le Concours international de piano d’Epinal se poursuit….  Cette année, plus de 80 candidats de 20 nationalités  différentes confrontent leurs talents au théâtre municipal d’Epinal. Parmi  eux, une jeune virtuose russe Maria Khokhlova accueillie dans une famille romarimontaine.

 Il fait très beau ce dimanche, alors que le Carnaval vénitien bat son plein dans les rues de Remiremont, Maria  Khokhlova est au piano….   Depuis trois jours, cette jolie russe de 27 ans s’entraîne sans relâche. Sous le regard admiratif de Florence qui a mis son Ibach à la disposition de la jeune musicienne inscrite au concours international de piano d’Epinal.

 « Lorsque j’ai lu dans la presse que les organisateurs du concours cherchaient des familles d’accueil, je n’ai pas hésité une seconde » explique Florence. J’accueille donc à la maison depuis vendredi - et je l’espère jusqu’à la fin du concours - deux jeunes pianistes : Ain, une Coréenne qui étudie au Conservatoire Tchaïkovski à Moscou et Maria que l’on appelle Masha, une Russe originaire d’Ekaterinburg, une ville de 1,5 million d’habitants située dans l’Oural.

Aujourd’hui élève au Conservatoire Liszt de Weimar, Maria pratique le piano depuis 20 ans. C’est à l’école musicale d’EKaterinburg qu’elle fait ses premières gammes avant de rejoindre le Conservatoire de Berlin où elle passera deux années. « C’est un ami russe, candidat en 2017, qui m’a parlé du concours d’Epinal » explique-t-elle. Ce concours connu et reconnu dans le monde entier constitue un véritable tremplin à une carrière musicale.  Moi qui rêve de devenir concertiste et d’intégrer un orchestre symphonique ou un orchestre de chambre, j’ai décidé de m’y inscrire en espérant aller le plus loin possible » précise la jeune virtuose. « Je sais que le niveau est très élevé mais quel que soit le résultat, ce concours restera une très bonne expérience sur le plan musical bien sûr mais aussi humain… » souligne Maria. « Etre hébergée dans une famille a quelque chose de rassurant, de sécurisant. Et, comme nous sommes deux, c’est aussi très stimulant. Florence parle russe, la communication est donc plus facile. Elle nous accompagne aux épreuves, nous encourage, elle est vraiment aux petits soins ! »

Pour en savoir plus sur le programme du concours international de piano d'Epinalcliquez ici

A voir aussi

Le développement durable dans les Vosges : un exemple à l’international

Le développement durable dans les Vosges : un exemple à l’international

L’ICN Business School d’ARTEM Nancy organisait vendredi à la Chambre d’Agriculture d’Epinal une ...

Entretien avec Elodie Contino

Entretien avec Elodie Contino

A l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes, Elodie Contino, 26 ans, Directr...

Charlie Capelle, un Vosgien sur la Route du Rhum

Charlie Capelle, un Vosgien sur la Route du Rhum

Le 4 novembre prochain à Saint-Malo, au large de la pointe du Grouin, le navigateur vosgien Charlie ...

A la rencontre des maires du canton de Remiremont

A la rencontre des maires du canton de Remiremont

François Vannson et Valérie Jankowski ont rencontré les maires du canton de Remiremont afin d’échan...

5 ans de La Souris Verte : opération Barathon

5 ans de La Souris Verte : opération Barathon

La salle de spectacle spinalienne La Souris Verte fête ses cinq années d’existence

Les collégiens vosgiens ont leur mascotte

Les collégiens vosgiens ont leur mascotte

Elle vient d'être baptisée "Z" en référence à la génération Z, la génération jeune et ...

Rechercher une actualité